Dimanche, 16 janvier 2022
Improve your day by exploring history

Walt Disney : quatre leçons à tirer de sa success story

Walt Disney a créé en 1929 les studios Walt Disney Productions avec son frère Roy. Son but premier était d’offrir des contenus créatifs à même de ravir les spectateurs. Pendant ses études d’art, il rêvait de devenir dessinateur de presse, projet laissé en suspens par la Première Guerre mondiale durant laquelle il fut envoyé en France comme ambulancier. Il connut ensuite un succès planétaire inégalé.

...
Photo : Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis

Voici quatre attitudes qui ont permis à Disney de hisser sa société en géant mondial du divertissement. 

 

1. Échouer pour mieux rebondir

La Première Guerre mondiale a forcé Walt Disney à mettre de côté son envie de devenir dessinateur de presse. Mais alors que la conjoncture ne favorisait pas la prospérité économique, lui et l’un de ses amis décidèrent malgré tout de créer un premier studio. Leurs productions : des publicités et des courts-métrages. Mais ce studio fit faillite un an plus tard à cause d’un diffuseur malhonnête. Cette expérience, même si elle n’aboutit pas au succès, leur permit d’acquérir de la confiance en eux-mêmes et des compétences de gestion pour leurs projets à venir. Surtout, elle leur apprit à créer pour le grand public et à développer leur imagination. Pour preuve, Walt Disney donna vie quelques mois plus tard à un certain Mickey Mouse…

 

2. Comprendre les besoins

Au XXe Siècle, le créateur des studios Disney avait acquis une excellente compréhension du marché et se tenait très à l’écoute des réactions du public à ses films. Par exemple, à la sortie de Steamboat Willie en 1928, l’engouement que suscita Mickey Mouse l’encouragea à centrer ses histoires sur ce personnage et à l’entourer de nouveaux protagonistes comme Minnie ou Dingo. L’objectif de toute création est de répondre à un besoin précis, de combler un manque ou d’enthousiasmer un auditoire.

 

3. Tendre à la perfection en équipe

La création est un sujet complexe car subjectif. Cependant, on peut tendre à un objectif qui confine à notre propre conception de la perfection. C’est comme cela que Walt Disney et ses équipes avaient l’habitude de travailler. « De toutes les choses que j’ai faites, la plus essentielle est la coordination de ceux qui travaillent avec moi et unissent leurs efforts dans un certain but », disait-il. Un engouement créatif est de rigueur dans les équipes de production : le perfectionnisme de tous et le regard de Walt Disney au quotidien leur ont permis de repousser les limites préétablies. Retenons qu’il faut réussir à créer un enthousiasme collectif dans son équipe. Cette alchimie permet à toutes les personnalités de donner le meilleur d’elles-mêmes.

 

4. Considérer l’argent comme un moyen et non comme une fin

Walt Disney s’efforçait de créer des contenus accessibles au plus grand nombre et transformer sa société de production en un mastodonte mondial. Il comprit vite que ses dessins animés avaient besoin d’un financement de plus en plus important à mesure que ses ambitions augmentaient. Cependant, l’argent ne fut jamais une fin en soi : sa société générait des revenus et il voyait en cela l’opportunité de concevoir de nouveaux projets. La création sous toutes ses formes a un lien, aussi faible soit-il, avec l’argent. Une entreprise en a forcément besoin pour perdurer : il faut donc savoir gérer ses finances et comprendre les enjeux qui y sont liés. Cependant, l’idée est de ne pas créer seulement pour l’argent, mais pour répondre à un besoin ou une envie, de transmettre un message. L’argent permet de multiplier les possibilités de créer, mais ne viser qu’une réussite financière fait perdre son sens au projet.

Partager cet article

Abonnez-vous à notre newsletter

Gagnez du temps et recevez par email les conseils des grands personnages de l’Histoire !