Dimanche, 16 janvier 2022
Improve your day by exploring history

Cinq choses que vous ignoriez sur le naufrage du Titanic

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic, gigantesque paquebot effectuant sa traversée inaugurale entre Southampton et New York, percute un iceberg et coule au fond de l’Océan Atlantique. Près de 1 500 personnes périssent durant la catastrophe.

...

 Voici cinq faits que la presse a peu relayé à propos de ce terrible naufrage. 


1. Un navire pas si optimal que ça

Le 31 mai 1911, date à laquelle il est mis en service, le Titanic est le plus grand paquebot du monde avec 269 mètres de long. Il est cependant aussi loin d’être le plus avancé, techniquement parlant. Son principal point faible : il dispose d’un gouvernail bien trop petit par rapport à sa taille, ce qui ne peut que compliquer les manœuvres d’urgence. De plus, celui qu’on surnomme à tort « l’insubmersible » est structuré en seize compartiments étanches et conçu pour résister à un naufrage même si quatre des compartiments étaient gagnés par les eaux. Malheureusement, six au total furent inondés, avec les conséquences que l’on sait. Le paquebot mit environ 2h40 pour couler entièrement.


2. L’épave du Titanic n’a été retrouvée que 73 ans après le naufrage

Ce qu’est que le 1er septembre 1985 que l’épave du Titanic est retrouvée par la marine américaine. A la base, les recherches avaient été menées pour retrouver deux sous-marins américains qui avaient coulé en plein Atlantique Nord durant la Guerre Froide : le Thresher et le Scorpion. Après les avoir localisés, l’officier scientifique Robert Duane Ballard dédia les cinq semaines d’expédition restantes à la recherche de l’épave du Titanic. Les objets présents sur le navire furent remontés et restaurés. Certains ont été vendus aux enchères, d’autres sont revenus à des musées. Ce qu’il reste de l’épave repose toujours à plus de 3 800 mètres de profondeur et se voit rongé par les micro-organismes qui peuplent les abysses. Selon les spécialistes, le Titanic aura totalement disparu d’ici 2050.


3. Le capitaine du Titanic est responsable de la mort de centaines de passagers 

A l’époque, Edward John Smith, le capitaine du Titanic, a été présenté par la presse comme un héros. Pourtant, il est aujourd’hui admis qu’il porte une responsabilité décisive dans la mort de nombreux passagers. Tout d’abord, il n’a pas tenu compte des avertissements successifs émis par l’équipage concernant la présence d’icebergs dans la zone traversée. Ensuite, désireux de réaliser une performance dans le temps de la traversée et contre toute prudence, il a refusé de faire diminuer la vitesse de croisière du navire. Enfin, il n’a pas veillé à ce que les canots de sauvetage soient entièrement remplis au moment de l’évacuation, privant ainsi près de cinq cents personnes de toute échappatoire. Par ailleurs, le Titanic pouvait accueillir 3 511 passagers, mais ne disposait de canots de sauvetage que pour 1 178 personnes, soit environ un tiers seulement des individus présents à bord. Ce chiffre était cependant déjà de 20% supérieur à celui imposé par la loi d’alors...


4. Plusieurs réalisateurs se sont inspirés de la catastrophe 

James Cameron n’est pas le seul réalisateur à avoir porté le drame au cinéma. Le tout premier long métrage à relater le naufrage n’a été projeté sur grand écran qu’un mois à peine après les faits. Dans ce film, on retrouve notamment Dorothy Gibson, une actrice américaine qui était présente sur le navire et qui a échappé à la mort. La jeune femme a d’ailleurs été vivement critiquée pour ce rôle, puisqu’on l’a accusée de tirer parti de la catastrophe. 31 ans plus tard, en 1943, c’est au tour des nazis de réaliser un film sur le Titanic. En mettant en scène un membre de l’équipage juif responsable de la collision avec l’iceberg, ainsi qu’un second capitaine allemand héroïque, les nazis ont utilisé le naufrage comme un moyen de propagande.


5. Le Titanic et ses passagers ont été victimes de malchances à répétition

Plusieurs événements malencontreux sont survenus la nuit du drame et durant les jours qui ont précédé le naufrage. Avant que le Titanic ne prenne la mer, un incendie s’est déclaré dans la salle des machines et a endommagé la coque du paquebot, ce qui peut laisser à penser que la collision avec l’iceberg n’est pas l’unique cause du naufrage. De plus, un exercice d’urgence avec les canots de sauvetage devait se tenir la veille du départ. Il a finalement été annulé. La mauvaise gestion des canots aurait peut-être pu être décelée à ce moment-là. Enfin, il semblerait que la rencontre entre les eaux chaudes du Gulf Stream et des eaux froides du courant du Labrador dans la zone traversée ait conduit à la formation d’une inversion thermique dans l’atmosphère. Or, un tel phénomène réfracte anormalement la lumière et produit des mirages qui empêchent d’apprécier correctement la distance séparant les objets. Ceci expliquerait peut être pourquoi l’iceberg a été aperçu trop tard par l’équipage. Les navires qui passaient non loin du Titanic ce soir-là auraient aussi été confrontés à cette illusion d’optique; voilà pourquoi ils n'auraient pas apporté leur aide. 

Partager cet article

Abonnez-vous à notre newsletter

Gagnez du temps et recevez par email les conseils des grands personnages de l’Histoire !