Samedi, 21 mai 2022
L’Histoire qui rend la vie meilleure

Quatre citations d’Henry Ford que tout manager devrait connaitre

Inventeur des premières voitures accessibles au plus grand nombre au début du siècle dernier, Ford devient rapidement l’un des plus grands industriels au monde. Ses voitures se vendent à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires : une véritable révolution pour l’époque. Mais, bien souvent, pour qu’une société fonctionne correctement, il ne suffit pas de tout miser sur la qualité du produit. Il est aussi important de maintenir une bonne dynamique de groupe dans l’entreprise. Pour Ford, cela passe avant tout par des méthodes communicationnelles efficientes. Ainsi, dans l’optique de favoriser une collaboration fluide et efficace entre ses différents employés, l’Américain avait l’habitude de partager et de propager ses leitmotivs, qu’il s’efforçait de toujours garder en mémoire et d’appliquer dans son quotidien professionnel. Découvrez certaines de ses citations les plus emblématiques pour inspirer le manager qui sommeille en vous.


Citations manager - Bibliothèque du Congrès des États-Unis
Photo : Bibliothèque du Congrès des États-Unis

Henry Ford en quatre citations inspirantes pour un manager

 

« Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble, c’est la réussite. » 

Pour Henry Ford, afin qu’une équipe soit la plus performante possible, il est primordial de pouvoir s’adresser à tous ceux qui la composent. Que l’on parle du prochain objectif à atteindre, d’une idée pour l’avenir ou d’un problème à résoudre, il est nécessaire d’adapter son discours en fonction de la personne avec laquelle on échange. Le vocabulaire, le type ou la quantité d’informations varieront selon les individus, leur qualification, leur personnalité ou leur ancienneté. Ford pense également que dans une grande entreprise, la communication doit être libre de s’exercer dans toutes les directions, aussi bien horizontalement que verticalement.  

« La plupart des gens dépensent plus de temps et d’énergie à discuter des problèmes plutôt que d’essayer de les résoudre. » 

Pour résoudre un problème, il est d’abord nécessaire de l’identifier correctement : l’industriel américain considère qu’il s’agit de la base de la productivité. C’est pourquoi il est important de formuler ses directives le plus clairement possible, en préférant des phrases courtes et simples plutôt que des tournures pompeuses et alambiquées. En effet, les employés à qui l’on adresse des ordres imprécis sont plus susceptibles de commettre des erreurs ou tout simplement de perdre du temps à essayer de décrypter ce que l’on attend d’eux. Inversement, si l’on estime que les informations transmises manquent de clarté, il ne faut pas hésiter à le faire savoir. Mieux vaut réclamer davantage de précisions plutôt que de partir dans la mauvaise direction.  

« Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, vous avez raison. »  

On dit souvent que l’on a plus de chance d’atteindre un objectif si l’on est personnellement convaincu que l’on peut y arriver. Ford avait confiance en lui et en ses employés, et il n’hésitait pas à le leur faire savoir. Pour se persuader soi-même, il est pour lui essentiel de parler avec panache et conviction. Cela permet par la même occasion de motiver ceux avec qui l’on travaille. Si les collaborateurs perçoivent du doute ou de l’inquiétude dans les propos de leur interlocuteur, leur productivité s’en retrouvera impactée. De même, il est préférable de s’exprimer de manière décidée et affirmative, en inspirant la certitude et l’imminence d’un succès. Les formulations hésitantes comme « on pourrait » ou « j’espère que » sont à bannir, car elles ne font qu’enrayer la dynamique du groupe.

« Ne cherchez pas la faute, cherchez la solution. » 

Il est commun de commencer par pointer du doigt ce qui ne va pas dans la proposition d’autrui lorsque celle-ci comporte des imperfections, mais c’est une erreur. En effet, procéder ainsi est le meilleur moyen de brimer la spontanéité et la créativité des autres. Pour pallier cette maladresse, Ford propose de commencer par mettre l’accent sur les choses satisfaisantes. De plus, il faut accompagner ses remarques de conseils ou de pistes à exploiter pour améliorer la proposition formulée. En outre, l’homme d’affaires conseille de reconnaitre systématiquement la prise d’initiative et les efforts d’un collaborateur lorsque celui-ci soumet une idée. C’est bien de cette manière qu’une entreprise parvient à perdurer et à toujours se réinventer.

Partager cet article

Abonnez-vous à notre newsletter

Gagnez du temps et recevez par email les conseils des grands personnages de l’Histoire !