Samedi, 01 octobre 2022
L’Histoire qui rend la vie meilleure

Les clefs du succès de Michael Jackson

Né le 29 aout 1958 dans l’Indiana, Michael Jackson est devenu en 40 ans de carrière l’artiste le plus écouté de tous les temps. C’est en innovant continuellement et en réinventant les codes de la musique qu’il est devenu une star planétaire. Nous analysons les clefs du succès du « roi de la pop ».


Clefs du succès  - Bureau de la Maison-Blanche
Photo : Bureau de la Maison-Blanche

Les quatre clefs du succès de Michael Jackson et de sa carrière au sommet

 

Il n’avait pas peur de prendre des risques

Baignant dès son plus jeune âge dans le monde de la musique grâce à son père et ses frères, Michael devient rapidement une coqueluche au sein des Jackson Five. Malgré le succès du groupe familial, il décide pourtant d’entamer, en parallèle, une carrière solo dès 1971. Cette décision de se lancer et d’oser s’émanciper de son groupe est prise par un homme bien entouré et bien conseillé. Cela le mène à des possibilités de création sans limites. Il peut ainsi développer son propre univers.

Quitter un univers sécurisant afin de favoriser son épanouissement personnel est une preuve de courage. Si vous avez une occasion intéressante, la saisir est souvent la bonne décision !

Une des clefs du succès de Michael Jackson était de toujours casser les codes

Michael Jackson est connu pour ses chansons, mais aussi pour ses clips. Très novateurs, ils ont été tournés à la manière de courts-métrages. Il croyait beaucoup en la puissance de l’image pour accompagner ses musiques. Elles n’étaient pas le seul élément d’importance dans ses créations. Il donnait à son art une dimension plus grande, toujours dans le but de perfectionner son œuvre. Ces innovations visuelles lui ont permis de créer un mythe autour de son personnage.

L’innovation existe partout : il ne suffit pas de créer, mais de donner une nouvelle dimension à des éléments d’ores et déjà existants. Osez risquer la nouveauté !

Il visait la perfection avant tout

Le perfectionnisme était l’un des traits dominants de la personnalité de Michael Jackson. C’était un éternel insatisfait qui avait besoin de se rapprocher au plus de sa définition de la perfection pour publier un nouveau single. Brad Sundberg, l’un des ingénieurs du son et directeurs techniques de la star, confia un jour aux studios ICP d’Ixelles qu’il arrivait dès 10 h pour chauffer sa voix afin d’être prêt pour des sessions d’enregistrement de midi. Par ailleurs, il était très ouvert aux idées des autres. Il prenait le temps d’écouter les propositions des musiciens qui l’accompagnaient et adaptait ses enregistrements s’il aimait l’idée qui lui était soumise. Il effectuait parfois jusqu’à quarante prises de son, même lorsque la première semblait déjà parfaite.

Pour innover, il faut être attentif à tous les détails. Ainsi, la solution proposée sera la plus adaptée au problème posé. Il faut penser à tout : du prototype à l’utilisation concrète du produit, quel qu’il soit.

Il n’avait pas peur de déléguer certaines de ses tâches

Michael Jackson privilégiait la création à tous les autres éléments de sa carrière. Il déléguait d’ailleurs bien volontiers ces autres tâches. Grâce à ce temps libéré, il se concentrait sur la dimension strictement artistique de son travail. Cela aboutira à dix albums studio tous plus originaux les uns que les autres. Avec 350 millions d’albums vendus, la créativité du roi de la pop a été largement récompensée par le public. Seul, l’album Thriller s’est vendu à 65 millions d’exemplaires. En outre, Michael Jackson a participé à la création de 57 clips souvent qualifiés de révolutionnaires.

Ce succès n’aurait pas été possible s’il n’avait pas laissé à ses collaborateurs le soin de s’occuper d’autres aspects de son travail.

Partager cet article

Abonnez-vous à notre newsletter

Gagnez du temps et recevez par email les conseils des grands personnages de l’Histoire !